Accueil > Filmographies, biographies > Filmographie des films écolos

Filmographie des films écolos

dimanche 13 octobre 2013, par filparp

1936-1986 : Les pionniers du genre

1936 : The Plow That Broke the Plains . Documentaire de Pare Lorentz sur les techniques de labour et l’érosion qui s’ensuit.

1937 : The River . Documentaire de Pare Lorentz montrant le Mississippi, les problèmes d’érosion

1958 : La Forêt interdite (Wind Across the Everglades). Un film d’aventures de Nicholas Ray, premier à évoquer la disparition des espèces, notamment celles des oiseaux recherchés pour leur plumage par l’industrie de la mode.

1958 : Le monde du silence de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle. Dans les bas-fonds inconnus de ses immenses étendues d’eau, une vie riche et tumultueuse nous est montrée, souvent pour la première fois, avec une poésie et un sens de l’étrange souvent présents. Quelques séquences demeurent inoubliables comme celles du bébé cachelot, des tortues marines, de l’épave échoué. Malgré les critiques contemporaines, parfois fondées, la découverte des richesses marines pour une génération entière. Palmé à Cannes.

1964 : Docteur Folamour de Stanley Kubrick. Fiction qui, si elle ne pose pas que cette question là, se demande quand même jusqu’où ira la folie des hommes et se demande pourquoi la marche du monde dépend d’un distributeur de Coca-Cola.

1965 : La Bombe (After the Bomb) . Docu-fiction de Peter Watkins montrant les ravages d’une éventuelle attaque nucléaire.

1973 :L’An 01. Film français collectif et inventif qui doit beaucoup à l’ami Gébé, reste d’actualité. Allez les gars, on s’arrête, on réfléchit, et c’est pas triste ?

1973 : Soleil vert (Soylent Green) de Richard Fleischer. Film d’anticipation remarquable sur une terre dont on a épuisé toutes les ressources.

1975 : Iracema. Documentaire sur les ravages environnementaux engendrés par la création de la transamazonienne.

1978 : La Jungle plate de Johan van der Keuken. Documentaire sur la mer des Wadden, la Mer des Terres Humides ;

1979 : Le Syndrome chinois de James Bridges. Fiction. Kimberley Wells, journaliste a la télévision, au cours d’un documentaire un incident à la centrale nucléaire de Point Conception. Son caméraman le montre à un ingénieur nucléaire . Sorti 15 jours avant l’accident nucléaire de Three Mile Island.

1980 : Plogoff, des pierres contre des fusils. Documentaire sur la résistance au nucléaire bretonne.

1982 : The Atomic Cafe de Kevin Rafferty, Pierce Rafferty, Jayne Loader. Docu-fiction. A base de documents d’archives mélant actualités, archives gouvernementales et archives militaires, le portrait à la fois effrayant et hilarant d’un pays qui, des abris anti-atomiques à la propagande gouvernementale, instaure un véritable climat de paranoïa chez ses citoyens.

1983 : Koyaanisqatsi de Godfrey Reggio. Produit par Coppola, sans commentaires, un film où les images et la musique de Phillip Glass ne font qu’un pour mettre en questions notre civilisation technologique et notre rapport au monde naturel.

1983 : Sucre amer de G. Troeller et M.C. Deffarg. Documentaire sur les impacts de la monoculture de la canne à sucre au Brésil.

1986-2006 : Les films de l’après Tchernobyl.

1987 : L’Homme qui plantait des arbres. Film d’animation de Frédéric Back, d’après le texte de Jean Giono.

1988 :Gorilles dans la brume. Film de Michael Apted inspiré de la vie de Dian Fossey, de ses études et de son combat pour la préservation des gorilles.

1991 : Anima mundi de Godfrey Reggio. Commande du WWF.

1993 : Le Fleuve aux grandes eaux. Court-métrage d’animation de Frédéric Back. Le saint Saint-Laurent. "Magtogoek", tel que le nomment les Amérindiens Micmacs, et les conséquences funestes de l’industrialisation sur sa faune et sa flore.

1993 : Les Larmes de Shiva. Documentaire de Michel Moreau sur la lutte de Baba Amte pour la préservation de la vallée de la Narmada, en Inde, critique de la construction du barrage de Sardar Sarovar.

1993 : Le voyage d’Edgar dans la forêt magique de Charles Grosvenor. Animation. Trois petits animaux des bois quittent leur demeure pour chercher un remede afin de sauver un des leurs, tombe malade a cause de la pollution.

1994 : Déserts en Europe : les apprentis sorciers ! Documentaire de Patrick Benquet : les menaces qui pèsent sur les régions méditerranéennes. Crues catastrophiques, érosions sont évoquées ainsi que les recherches menées sur l’interaction entre le comportement de l’homme, le climat et la végétation.

1994 : Pompoko de Isao Takahata. Film d ’animation sur une communauté qui se bat pour éviter d’être « mangée » par le développement urbain

1995 : Greenpeace : les commandos de l’écologie. Documentaire français de Jean-Pierre Hosatte sur l’association bien connue et ses moyens d’action.

1996 : Bio-dome de Jason Bloom avec Pauly Shore. Navet tentant en vain de prendre la vague environnementaliste.

1996 : La Belle Verte de Coline Serreau avec Vincent Lindon. Comédie.

1997 : Princesse Mononoké d’Hayao Miyasaki. Le top du cinéma d’animation, plein d’une conscience environnementale lucide et belle.

1998 : La Guerre de la pêche. Documentaire de Dominique Martin Ferrari sur la pêche artisanale et industrielle et leurs enjeux environnementaux.

1998 : Amoco-Cadiz, 20 ans après. Documentaire français de Stéphane Druais et François Le Bayon, un état des lieux de la sécurité sur les navires, 20 ans après l’une des plus grandes marées noires de tous les temps.

1999 : Planète en danger . Documentaire- agrégation d’images d’archives, dans la collection L’histoire du siècle, anthologie en images.

2000 : Tchernobyl - La Vie contaminée, vivre avec Tchernobyl . Enquête documentaire de David Desramé et Dominique Maestrali .

2000 : Erin Brockovich, seule contre tous de Steven Soderbergh avec Julia Roberts. Fiction gentilette sur fond de problèmes de pollution.

2001 : Le Petit Théâtre des OGM. Documentaire français de Tracou Antoine sur le thème de la contamination des cultures traditionnelles par les OGM ;

2011 : L’Eldorado de plastique documentaire d’Arlette Girardot et Philippe Baque, Espagne. Les revers de la production de légumes hors saison dasn la « mer de plastique près d’Almeria, l’impact sur l’environnement, la nappe phréatique...

2002 : Genesis de Claude Nuridsany, Marie Pérennou avec Sotigui Kouyate. Fable écolo-nunuche sur la création du monde le paradis terrestre et tout ça.

2002 : Naqoyqatsi de Godfrey Reggio. Mi documentaire, mi fiction, le dernier volet d’un e trilogie placé sur le signe du déclin de notre planète.

2002 : SOS Planète de Ben Stassen. Film d’animation.

2002 : Un monde à vendre. Documentaire de Bertram Verhaag et Gabriele Kröber sur les OGM, Vandana Shiva.

2002 : Le bien commun, l’assaut final. Documentaire de Carole Poliquin sur les ressources écologiques.

2003 : Le Sacrifice. Documentaire de Emanuela Andreoli et Wladimir Tchertkoff, sur le nucléaire et les liquidateurs de Tchernobyl.

2003 : La planète bleue de Alastair Fothergill, Andy Byatt. Documentaire catégorie spectaculaire. L’infini du vivant jusqu’à des profondeurs inconnues.

2003 : Surplus : Terrorized Into Being Consumers. Documentaire de Erik Gandini et Johan Söderberg. Consommation et anti-consumérisme.

2003 : La Fin du règne animal de Joël Brisse. Un être un peu étrange communique avec les animaux...

2003 : La Loi de la jungle, chronique d’une zone de non-droit : la Guyane française Documentaire de Philippe Lafaix sur les orpailleurs en Guyane. Et les conséquences de leurs méthodes.

2003 : Planète en sursis. Une excellente émission de la série du Dessous des cartes.

2004 : Le Cauchemar de Darwin. Le magnifique documentaire de Sauper (voir notre critique sur le blog). Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l’humanité, sont aujourd’hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation.

2004 : Wonderful days de Kim Moon-Saeng. Film d’animation situé dans la ville d’Ecoban, en 2142. Un homme veut y retrouver le bleu du ciel alors que la pollution est le discours dominant.

2004 : Le jour d’après de Roland Emmerich avec Dennis Quaid. Science-fiction. Un climatologue qui avait prédit le nouvel âge de glace le voit arriver de son vivant. Il tente d’imposer aux politiques les mesures idoines.

2004 : La mort lente de l’amiante. Documentaire de Sylvie Deleule.

2004 : Bhopal : le procès qui n’a pas eu lieu. Documentaire de Ilan Ziv.

2004 : Le Dernier Trappeur de Nicolas Vanier.

2005 : La Forêt interdite. Documentaire de Kevin Mattews sur l’exploitation des forêts canadiennes.

2005 : We feed the world, le marché de la faim de Erwin Wagenhofer. Chaque jour a Vienne, le gaspillage du pain pourrait nourrir la seconde ville d’Autriche...

2005 : Happy Feet de George Miller avec Clovis Cornillac. Film d’animation sur les aventures d’un jeune manchot, message d’éducation pour les plus jeunes inclus.

2005 : Grizzly Man de Werner Herzog Documentaire sur Tim Treadwell, écologiste faisant débat, et sa compagne Amie Huguenard, tous deux tués par les ours qu’ils protégeaient.

2005 : The Wild Blue Wonder avec Brad Dourif. Science fiction à base de sauvetage de la planète.

2005 : The Real Dirt on Farmer John . Documentaire de Taggart Siegel, sur les CS4 équivalent des AMAP en France.

Depuis 2006 : l’explosion du cinéma vert.

2006 : Les seigneurs de la mer de Rob Steward, Rob Steward. Documentaire pro-requins à se mettre sous l’aileron.

2006 : Black Sheep de Jonathan King avec Nathan Meister. Epouvante. Un groupe d’écolos libère un agneau mutant, des millions de moutons, oubliant Panurge, se transforment en redoutables prédateurs.

2006 : Une vérité qui dérange de Davis Guggenheim. Avec Charles Berling. La lutte du super-héros Al Gore contre le réchauffement climatique. Pas inintéressant malgré le battage médiatico-politique.

2006 : La Planète blanche de Thierry Piantanida avec Jean-Louis Etienne. Documentaire-plaidoyer pour la beauté des régions polaires.

2006 : 8 de Jan Kounen, Gaspar Noé, Jane Campion, Wim Wenders, Gus Van Sant, Abderrahmane Sissako, Gael Garcia Bernal, Mira Nair. Huit courts de huit à quinze minutes traitant des objectifs du millénaire pour le développement fixés lors du somment de 2000.

2006 : Who Killed the Electric Car ? Documentaire de Chris Paine. Avec Arnold Schwarzenegger, Mel Gibson. Au début des années 2000, plusieurs modèles de voitures électriques étaient en circulation en Californie, dont l’EV1, produite par General Motors et mise en location à long terme, puis retirée du marché en 2006. Quels intérêts ont conduit à cette mise à l’écart du marché ?

2007 : Le Syndrome du Titanic de Nicolas Hulot. Un documentaire brouillon et fadasse, fort ennuyeux, dont la morale est : on va tous mourir, les gars. Aussi confus que les positions politiques de l’Ushuaïa chef.

2007 : Home de Yann Arthus-Bertrand. Avec Jacques Gamblin. Documentaire aux images soignées, même si on fatigue, mais à l’insupportable ton moraliste et à la publicité envahissante.

2007 : Biutiful Cauntri d’ Esmeralda Calabria, Andrea D’Ambrosio, Peppe Ruggiero. Avec Raffaele Del Giudice. Des éleveurs qui voient mourir leurs brebis. Des agriculteurs qui cultivent des terres de plus en plus polluées. 1200 décharges abusives de déchets toxiques. La mafia, la gestion des déchets. Remarquable.

2007 : Un monde sans eau ? De Udo Maurer. Documentaire en trois parties sur la gestion de l’eau dans le monde.

2007 : Les animaux amoureux de Laurent Charbonnier avec Cécile de France. Les parades nuptiales des animaux comme miroir des réalités humaines ?

2007 : Un jour sur terre de Alastair Fothergill, Mark Linfield. Documentaire-balade d’Artctique en Antarctique.

2007 : La 11ème heure, le dernier virage de nadia Conners, Leila Conners Petersen. Avec Leornado de Caprio. Un regard sur l’état de la planète, scientifiques et politiques au rapport.

2007 : Garbage Warriors de Olivier Hodge avec Michaels Reynolds. Un regard sur le combat de l’architecte engagé M.Reynnolds pour modifier les comportements en matière d’habitat.

2008 : Plastic Planet de Werner Boote avec Peter Frigo. Documentaire. Le plastique, c’est pas toujours fantastique.

2008 : Nos enfants nous accuseront de Jean-Paul Jaud. Documentaire. L’introduction du bio dans les cantines, pas si facile...

2008 : La fièvre de l’or d’Olivier Weber. La nouvelle ruée vers l’or, ces drames sociaux et ses conséquences dramatiques sur l’environnement.

2008 : Short-circuit de Steve Carr. Film d’aventures à tendance écolo.

2008 : Le monde selon Monsanto de Marie Monique Robin. Documentaire fouillé sur la multinationale reine de la chimie agricole.

2008 : Les brebis font de la résistance de Catherine Pozzo di Borgo. Une intéressante vision du milieu rural de la région du Larzac qui depuis le début des années 70, en opposition avec l’agriculture et l’élevage intensifs, s’est toujours maintenu dans la production traditionnelle à haute connotation écologique ....

2008 : Le sang de Kouan Kouan de Yorgos Avgeropolous. Documentaire sur l’irresponsable comportement des sociétés pétrolifères en Amazonie, qui polluent éhontément des régions entières ainsi que les cours d’eau, décimant la population locale, victime de cancers et de maladies liées à la pollution.

2009 : Severn, la voix de nos enfants de Jean-Paul Jaud. A douze ans Severn Cullis-Susuki interpelle les chefs d’états au sommet de Rio. En 2009 elle est enceinte...

2009 : L’âge de la stupidité de Franny Amstrong avec Pete Postlethwaite. Anticipation de larmoiements de 2055 : pourquoi n’avons nous pas agi plus tôt contre le dérèglement climatique ?

2009 : Green de Patrice Rouxel. Documentaire sur une femelle orang-outan victime de la déforestation en Indonésie.

2010 : Into Eternity de Michael Madsen. Un documentaire avec pour thème la mise en oeuvre d’un sanctuaire nucléaire destiné à durer cent mille ans. Drôle de cadeau finlandais pour les générations futures.

2010 : Gas Land de Josh Fox. Avec Dick Cheney. La fracturation hydraulique est-elle une technique sans danger d’extraction du gaz naturel ?

2010 : Bonobos de Alain Tixier. Documentaire sur la protection des derniers grands singes de la sympathique espèce.

2010 : Water Makes Money de Leslie Franke, Herderlor Lorenz. Documentaire. L’eau et l’obsession du profit des multinationales.

2010 : Small is beautiful d’Agnès Fouilleux. Documentaire sur la main mise des grands groupes financiers sur l’économie de l’agriculture.

2010 : Ma petite planète chérie de Jacques-Remy Girerd. Film d’animation en neuf histoires qui évoquent la planète d’une façon poétique.

2010 : La forêt contre-attaque de Roger Kumble avec Brendan Fraser. Fiction. La revanche de bêtes de la forêt sur le promoteur immobilier qui veut s’en prendre à leur territoire.

2010 : Solutions locales pour un désordre global de Coline Serreau. A contrepied des films écolo-catastrophes, un cinéma qui tente de proposer des solutions.

2010 : Etat d’élue de Luc Decaster avec Françoise Verchère. Documentaire sur le quotidien d’une élue tendance écolo.

2010 : Ecolo Cash d’Isabelle Doval avec José Garcia. Comédie de peu d’intérêt.

.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.