Accueil > Hommages > Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre Beauviala

dimanche 6 septembre 2015, par filparp

( ,

Parmi les évènements du FIF 2015, nous nous régalons par avance du dialogue entre Jean -Pierre Beauviala et Caroline Champetier.

En 1967, ce jeune ingénieur brillant, chargé de cours à l’Université de Grenoble et un grand fan de cinéma, décide de faire un film .

Le projet, éminemment politique, consistait à essayer de définir la place de l’homme dans la ville.

Quand notre ingénieur s’est rendu compte que le matériel correspondant au projet n’existait pas, il a décidé de le fabriquer, et a imaginé un prototype , dont la principale particularité est l’enregistrement en réel et en simultané de l’image et du son.

Beauviala sortira plus tard la première caméra 16 millimètres légère, et surtout il travaillera sans cesse en relation avec les besoins de ses amis cinéastes comme Jean Rouch. Puis Pennebaker , Leacock , les frères Maysles , Barbara Kopple, Louis Malle, Jean -Luc Godard, Félix Guattari ...

Sans refaire ici l’histoire de la firme Aaton, retenons simplement que ce fabriquant de caméras exclusives, outre le fait qu’il a inventé une multitude de réponses mécaniques, optiques et électroniques, a toujours pensé le cinéma en même temps que l’évolution des savoirs de production,, et que c’est la technique qu’il a subordonnée, malgré son talent d’ingénieur, à la volonté des grands réalisateurs qu’il côtoyait.

A l’heure du numérique, quand certains craignent que l’on ne filme aujourd’hui sur du vent, le témoignage de ce pionnier, d’un des plus grands hommes de l’ombre du cinéma français, sera, à n’en pas douter, passionnant.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.