Accueil > Filmographies, biographies > Les films tournés à Montpellier

Les films tournés à Montpellier

lundi 28 octobre 2013, par filparp

Terre de festival avec le nécessaire Festival du cinéma méditerranéen, Montpellier est également terre de tournages, et ce davantage encore depuis quelques années, puisqu’un bureau des tournages a été créé par la ville, qui permet d’aider ceux qui veulent planter leur caméra ici. Voici donc une liste, certainement non exhaustive, des films qui ont, a un moment ou a un autre de leur tournage, été réalisés dans le chef-lieu de l’Hérault.

1896 : comme toujours en France, l’histoire du cinéma commence à Montpellier avec les frères Lumière, puisque ceux-ci plantèrent leurs caméras Place de la Comédie pour y filmer fiacres et premières automobiles, ainsi que le théâtre tout beau tout neuf. Les films étaient projetés passage Injalbert à côté du café Riche et les montpelliérains purent y voir également La sortie des usines des frères Lumière, Le repas de bébé, L’arroseur arrosé, l’écroulement d’un mur, et Le couronnement du tsar Nicolas II...

1938 : Prisons de femmes de Roger Richebé avec Renée Saint-Cyr, Viviane Romance et Marguerite Deval. Scénario et dialogues de Francis Carco.

L’innocente Juliette est condamnée à tort. Mariée à un industriel après sa libération, elle lui cache son passé, mais celui-ci rejaillit à la surface. Une bluette qui veut quand même parler des conditions de détention. Tourné (en partie, l’action se déroule surtout après la libération de Juliette) dans l’ancienne prison pour femmes de Montpellier, devenue aujourd’hui le Centre National Chorégraphique de Montpellier Languedoc Rousillon.

1960 : Le maître de Montpellier, un film court de Roger Leenhardt.

1969 : Le guerillero ou celui qui n’y croyait pas d’Antoine d’Ormesson avec Michel del Castillo, Marc Cassot, Krista Nell, François Petriat, César Torres, Pippo Merisi.

Dans une contrée d’Amérique du sud, des guerilleros tentent de soulever les populations locales. Après moult pérpéties, un mercenaire et un guerillero tomberont amis. Ce ne sont pas les scènes de pampa qui ont été tournées à Montpellier, mais d’autres épisodes...

1973 : L’emmerdeur d’Edouard Molinaro avec Lino Ventura, Jacques Brel, Caroline Cellier, Jean-Pierre Darras. Un film tellemnt diffusé qu’il n’est nul besoin de retracer les tracas que Brel l’emmerdeur fait surbir à Ventura le tueur.

Trois lieux facilement identifiables : la rue d’Albisson, la rue Eugène Lisbonne, et le Palais de justice.

1973 : Deux hommes dans la ville de José Giovanni avec Jean Gabin, Alain Delon, Mimsy Farmer, Victor Lanoux, Cécile Vassort, Ilaria Occhini, Guido Alberti.

A sa libération, un truand voit deux hommes prendre en charge son destin, deux policiers dont l’un veut le réhabiliter et l’autre le faire replonger. A noter l’arrivée en gare de Montpellier de Jean Gabin et de jolies vue de la place de la Comédie.

1976 : Un mari c’est un mari de Serge Friedman avec : Louis Velle, Frédérique Hébrard, Daniel Prévost, Gisèle Casadesus, Jacqueline Jehanneuf, Roland Armontel, Jane Rhodes.

Foncaude est une délicieuse maison de famille dans laquelle vit heureuse une femme mariée à un chef-d’orchestre. Mais la maison est envahie par la cousinée...D’après le roman de Frédérique Hébrard. Lieux : Foncaude, La Paillade.

1977 : L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut avec Charles Denner, Brigitte Fossey, Nelly Borgeaud, Geneviève Fontanel, Leslie Caron, Nathalie Baye, Valérie Bonnier.

Impossible de ne pas se souvenir de ce film magique qui commence par le célèbre : « Les jambes des femmes... ».

Six lieux de tournage y sont facilement identifiables : les anciens locaux du Midi Libre, 12, rue d’Alger près du pont de Sète, le Polygone, le Monoprix, le cimetière Saint-Lazare(où l’histoire commence) , l’ancien cinéma Lynx(Boulevard Victor Hugo), et le boulevard du Mal Foch.

Durant le tournage, François Truffaut résidait dans une maison rue du Carré du Roi.

1988 : La méridienne de Jean-François Amiguet avec Jérôme Anger, Kristin Scott Thomas, Sylvie Orcier, Patrice Kerbrat, Alice de Poncheville, Judith Godrèche.

Un projectionniste, séducteur célibataire, vit dans une maison qu’il partage avec deux sœurs. Une bonne occasion de redécouvrir la place Saint-Roch.

1989 : Un week-end sur deux de Nicole Garcia avec Nathalie Baye, Félicie Pasotti, Joachim Serreau, Hugues Avinens .

Pour son premier long-métrage, Nicole Garcia revient sur les lieux de son enfance, car elle habita Montpellier après son départ d’Oran.Une comédienne ne voit ses enfants qu’un week-end sur deux, selon le titre. Elle fugue avec eux dans le midi. Deux lieux pour ce film : le Lycée Clemenceau et la Brasserie du théâtre.

1990 : Maman de Romain Goupil avec Anémone, Arthur H., William Lafon, Karim Massard, Sabrina Houicha. A sa sortie de prison, Lulu récupère ses enfants et ceux de sa meilleure amie, toujours détenue. Il cultive le rêve d’ouvrir un bar au soleil, mais l’argent manque. La petite famille part en cavale et vit de menus larcins. On peut voir dans le film l’Esplanade Charles de Gaulle et l’Esplanade Charles de Gaulle et la Place de la Comédie.

1990 : Le petit criminel de Jacques Doillon avec Gerald Thomassin, Richard Anconina, Clotilde Courau.

L’histoire simple d’un garçon abandonné qui découvre l’existence de sa sœur, commet un vol, braque un flic. Mais cherche à se faire aimer.

1992 : Le retour de Casanova d’ Edouard Niermans avecAlain Delon, Fabrice Luchini, Elsa Lunghini, Wadeck Stanczak, Delia Boccardo.

A la fin de sa vie tumultueuse, le célèbre séducteur, vieilli, la bourse vide, cherche à rentrer chez lui.
Lieu : le Château de La Mogère, 2235 route de Vauguières.

1993 : Tango de Patrice Leconte avec Philippe Noiret, Richard Bohringer, Thierry Lhermitte, Carole Bouquet, Jean Rochefort, Miou-Miou, Judith Godrèche.

Lasse d’être trompée par son mari volage, sa femme le quitte. Loin de profiter de cette liberté, l’homme se morfond, et va voir son oncle , célibataire endurci, qui pour éradiquer le mal conseille la suppression de l’épouse.

1997 : Didier d’Alain Chabat avec Jean-Pierre Bacri, Alain Chabat, Pascal Gennesseaux, Laurent Dailland, Jean-Marie Frin, Chantal Lauby. Un labrador se change en humain et devient la star d’une équipe de foot alors que que Jean-Pierre, joué par Bacri, est un manager dans la mouise. Dans le film Jean Pierre loge sur le boulevard Sarrail et promène son chien Esplanade Charles de Gaulle, entre la Comédie et le Corum. On voit aussi la rue de l’Université.

2000 : Scènes de crime de Frédéric Schoendoerffer avec Charles Berling, André Dussollier, Eva Darlan .

En région parisienne, Marie Bourgoin disparaît brutalement. La police ne retrouve qu’un dépliant touristique de l’île Maurice maculé de sang. Le commandant Fabian et le capitaine Gomez enquêtent et découvrent l’existence probable d’un tueur en série en action depuis plusieurs années. La traque du tueur les emmenera à Mireval, Palavas-les-Flots, mais aussi Montpellier.

2009 : King Conqueror de José Antonio Escrivá, Félix Miguel avec Tim Roth, Thomas Kretschmann, Kata Dobó.

La vie et les batailles du roi James 1 d’Aragon (1213-1276)...

2010 : Last caress de François Gaillard.

Un film des compères de Blackaria, un giallo avec son lot de scènes gore et érotiques.

2010 : Le président d’Enguerran Prieu. Un documentaire sur Georges Frëche.

2010 : L’avocat de Cédric Anger avec Benoît Magimel, Gilbert Melki, Aïssa Maïga, Eric Caravaca, Samir Guesmi.

Un polar conventionnel, transposé de L’impasse de Brian de Palma, où Melki est savoureux.Un avocat trop tendre y est pris dans les filets de la corruption. Les scènes de procès ont été tournées à la Cour d’Appel, rue Foch.Cour d’Appel de Montpellier, 1 rue Foch

2010 : Le bruit des glaçons de Bertarn Blier avec Jean Dujardin, Albert Dupontel, Anne Alvaro, Myriam Boyer.

L’histoire grinçante d’un homme qui reçoit la visite de son cancer. Pas très gai, pas très réussi, mais les scènes en clinique ont été tournées à la Clinique du Millénaire, 220 boulevard Pénélope.

2011 : Omar m’a tuer de Roschdy Zem avec Sami Bouajila, Denis Podalydès, Maurice Bénichou, Salomé Stévenin.

Un film sur la célèbre affaire criminelle qui défraya la chronique. C’est bien entendu encore la Cour d’Appel de Montpellier, 1 rue Foch, qui tient ici la vedette.

2011 : Gino de Samuel Benchetrit avec José Garcia, Anna Mouglalis, Samuel Benchetrit, Sergi Lopez...

Gino, installé depuis trente ans à Bruxelles, tient une pizzeria achetée avec les économies de son épouse Simone.
Sa vie est bouleversée par la nouvelle de la mort prochaine de son oncle d’Italie. Une grosse part d’héritage est promise à Gino. Seul hic, il lui faut pour la toucher, prouver à son oncle, qu’il est bien devenu, comme il le lui a raconté, un redoutable parrain régnant sur toutes les pizzérias bruxelloises. Gino commande alors à un réalisateur, un documentaire sur lui et sa famille censé les présenter comme des truands de grande envergure.

2011 : Le reste du monde de Damien Odoul, avec Marie Eve Nadeau, Judith Morisseau, Aurélie Mestres, Emmanuelle Béart et Mathieu Amalric.

Trois soeurs partent en quête de l’identité du premier amour de leur mère défunte. Un drame familial .

2012 : Les mondes intérieurs de Yann Sinic . Durée : 45 minutes
 
C’est l’histoire d’un monde obsédé par la performance et par la recherche de la perfection. Un monde où ceux qui font preuve de fragilité se retrouvent seuls et rejetés.
En faisant le portrait de 4 personnes en situation de grande vulnérabilité, le cinéaste tente de comprendre à quel point il est influencé par la pensée commune. N’a-t-il pas cédé malgré lui à cette volonté de puissance ?
Un essai poétique sur la solitude moderne.

2012 : Pauline Détective de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain, Audrey Lamy, Claudio Santamaria...
Plaquée par son petit ami, Pauline se laisse entraîner par sa sœur dans un palace de la riviera italienne.
Au lieu de savourer les joies du farniente, elle se persuade qu’un crime a été commis dans l’hôtel et s’improvise détective, embarquant dans ses investigations un séduisant maître-nageur...

2013 : Battle of the year de Benson Lee avec Chris Brown, Josh Holloway, Laz Alonso, Josh Peck...

"Battle of the year" raconte l’histoire d’un groupe de danseurs hip hop qui s’entraîne pour le Battle of The Year, une compétition de danse internationale organisée sur tous les continents. Des sélections ont lieu dans tous les pays et l’aventure mène donc les Planet B-Boy en France, à Montpellier, pour le championnat. Après 10 ans de défaite les Planet B-boy tentent leur dernière chance.

2013 : La grande boucle de Laurent Tuel avec Clovis Cornillac, Bouli Lanners, Ary Abittan, Bruno Lochet, Elodie Bouchez, André Marcon.

François est un passionné du Tour de France.
Licencié par son patron et quitté par sa femme, il part faire la Grande Boucle avec un jour d’avance sur les pros. D’abord seul, il est vite rejoint par d’autres, inspirés par son défi. Les obstacles sont nombreux mais la rumeur de son exploit se répand. Les médias s’enflamment, les passants l’acclament, le Maillot Jaune du Tour enrage...

2013 : Il est parti dimanche de Nicole Garcia avec Louise Bourgoin, Pierre Rochefort, Dominique Sandra.

Baptiste est solitaire. Il est instituteur dans le sud de la France. Lors du week-end de la Pentecôte, il hérite malgré lui d’un élève oublié par un père négligeant qui s’est trompé de week-end. Sandra est une belle femme qui, après pas mal d’aventures, travaille sur une plage près de Montpellier. Mère intermittente et désireuse de se racheter, elle accueille son fils et Baptiste dans un bungalow près de la plage....

2013 : N’importe qui de Raphaël Frydman avec Rémi Gaillard, Alban Ivanov, Sylvain Katan, Franck Bruneau.

Après avoir acquis une notorité mondiale via ses nombreuses vidéos vues des millions de fois par des internautes des quatre coins du globe, voilà que Rémi Gaillard s’attaque au cinéma.
On ne sait que très peu de choses sur ce film qui s’intitule "N’importe Qui"... Il s’agirait d’un long métrage consacrée à Rémi Gaillard et ses gags.

2013-2014 :Les métamorphoses de Christophe Honoré avec Amira Akili, Sébastien Hirel, Damien Chapelle, Mélodie Richard et George Babluani.

« Les Métamorphoses », est un texte datant du 1er siècle qui conte les métamorphoses d’êtres humains en plantes, animaux ou minéraux. L’épisode tourné à Montpellier retrace l’Orphisme, un mouvement initié par Orphée, qui propose à ses adeptes de purifier l’âme afin de lui faire gagner l’immortalité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.