Accueil > Actualité cinématographique > La brique et le miroir

La brique et le miroir

D’Ebrahim Golesta, Iran, 1965. 125 mn

lundi 20 février 2017, par filparp


Ebrahim Golestan est connu comme le père du cinéma documentaire en Iran. La brique et le miroir (contrairement à ce qui est indiqué un peu partout) est cependant un film de fiction, considéré comme proche par son image noir et blanc et sa pureté formelle de la nouvelle vague française. Certains iront même jusqu’à parler à son propos de nouvelle vague iranienne, tant le film est fondateur pout tout le reste du cinéma Iranien.

Ashême, lutteur à ses heures et chauffeur de taxi la plupart du temps, prend une dernière passagère , au soir, dissimulée derrière un tchador. Arrivée à destination, aux lisières de la ville, elle s’enfonce dans la nuit en laissant sur la banquette arrière un bébé.
Hashême va commencer par rechercher la mystérieuse inconnue, errant dans dès immeubles jamais achevés occupés par des squatteurs au bord de la démence dans une quête vaine.

Après que la police lui ai intimé de garder le bébé pour la nuit, Taji, sa petite amie, voudrait garder l’enfant trouvé, alors qu’ Hashêm voudrait s’en débarrasser au plus vite. S’ensuit une violente dispute où l’on se rend compte que la jeune femme voudrait aussi se servir de l’enfant pour garder Ashême, alors que lui a peur du regard des autres s’il se met officiellement en couple avec sa maîtresse, considérée comme de petite moralité par une société qui s’enferme dans le puritanisme religieux.

Un film qui est à la fois une réussite plastique et un témoignage précieux sur l’évolution des mœurs après la récession de 1959-1963, qui avait imposé des restrictions très fortes aux classes pauvres, et marqué la prise d’influence de Khomeiny, expulsé en 1964.

Un document fort sur la situation faite au femmes iraniennes, au-delà des régimes, auquel les film d’ Asghar Farhadi (Une séparation) font écho un demi-siècle plus tard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.