Accueil > Les thématiques > Le "Dogme 95"

Le "Dogme 95"

Sectarisme culturel ou dynamique d’une école d’auteurs ?

vendredi 17 janvier 2014, par filparp

Le Dogme95 est un mouvement cinématographique né sous l’impulsion de Lars von Trier. Le but affiché était de lutter contre les superproductions, les artifices et les effets spéciaux dans le cinéma contemporain. Et donc de revenir à plus de sobriété.

Si les détracteurs du dogme ont dénoncé son caractère contraint et artificiel, une forme de puritanisme et de « protestantisme » cinématographique, il n’en reste pas moins que ce mouvement a marqué les deux décennies passées, et donné lieu à un certain nombre de productions intéressantes parmi les réalisateurs qui l’ont adopté.

Jamais ces principes ne seront totalement appliqués.

Les films désireux de respecter les principes énoncés porteront cependant tous suffisamment de points communs pour que l’on puisse parler , selon les opinions, de "courant", de "mouvement" ou d’"école" du dogme.

Les trois premiers films réalisés suivant les principes du Dogme95 ont été : Festen de Thomas Vinterberg, Les Idiots de Lars von Trier et Mifunes Sidste Sang de Søren Kragh-Jacobsen .

Le texte du Dogme95 :

Vœu de chasteté

Je jure de me soumettre aux règles qui suivent telles qu’édictées et approuvées par Dogme 95

1. Le tournage doit être fait sur place. Les accessoires et décors ne doivent pas être amenés (si on a besoin d’un accessoire particulier pour l’histoire, choisir un endroit où cet accessoire est présent).

2. Le son ne doit jamais être réalisé à part des images, et inversement (aucune musique ne doit être utilisée à moins qu’elle ne soit jouée pendant que la scène est filmée).

3. La camera doit être portée à la main. Tout mouvement, ou non-mouvement possible avec la main est autorisé. (Le film ne doit pas se dérouler là où la caméra se trouve ; le tournage doit se faire là où le film se déroule).

4. Le film doit être en couleur. Un éclairage spécial n’est pas acceptable. (S’il n’y a pas assez de lumière, la scène doit être coupée, ou une simple lampe attachée à la caméra).

5. Tout traitement optique ou filtre est interdit.

6. Le film ne doit pas contenir d’action de façon superficielle. (Les meurtres, les armes, etc. ne doivent pas apparaître).

7. Les détournements temporels et géographiques sont interdits. (C’est-à-dire que le film se déroule ici et maintenant).

8. Les films de genre ne sont pas acceptables.

9. Le format du film doit être le format académique 35mm.

10. Le réalisateur ne doit pas être crédité. De plus je jure en tant que réalisateur de réfréner mon goût personnel. Je ne suis plus un artiste. Je jure de me garder de créer un « travail », car je vois l’instant comme plus important que le tout. Mon but suprême est faire sortir la vérité de mes personnages et de mes scènes. Je jure de faire cela par tous les moyens disponibles et au prix de mon bon goût et de toute considération esthétique.

Et ainsi je fais mon Vœu de Chasteté

A Copenhague, le lundi 13 Mars 1995

Au nom du Dogme 95

Lars Von Trier

Le Dogme fut proclamé officiellement et publiquement le 20 mars 1995 au Théâtre de l’Odéon à Paris, lors d’une rencontre sur le centenaire du cinéma.

Dix ans plus tard, jour pour jour, le 20 mars 2005, Lars von Trier et Thomas Vinterberg annoncent qu’ils ne veulent plus porter la responsabilité de l’orthodoxie du dogme.

Un nouvel et bel exemple de l’auto-dissolution des avant-gardes, qui n’en manque pas, à commencer par celle de l’internationale situationniste. Et qui est peut-être le plus important élément de réponse à la question posée en sous-titre...

Liste "officielle" des films numérotés après « labellisation »

1. Festen de Thomas Vinterberg (Danemark)

2. Les Idiots (Idioterne) de Lars von Trier (Danemark)

3. Mifunes Sidste Sang de Søren Kragh-Jacobsen (Danemark)

4. The King is Alive Kristian Levring (Danemark, )

5. Lovers de Jean-Marc Barr (France)

6. Julien Donkey-Boy de Harmony Korine (U.S.A.)

7. Interview de Daniel H. Byun (Corée du Sud)

8. Fuckland de Jose Luis Marques (Argentine)

9. Babylon de Vladan Zdravkovic (Suède)

10. Chetzemoka’s Curse de Rick Schmidt, Maya Berthoud,
Morgan Schmidt-Feng, Dave Nold, Lawrence E. Pado, Marlon
Schmidt et Chris Tow (U.S.A.)

11. Diapason de Antonio Domenici (Italie)

12. Italiensk For Begyndere de Lone Scherfig (Danemark)

13. Amerikana de James Merendino (USA)

14. Joy Ride de Martin Rengel (Suisse)
15. Camera de Rich Martini (USA)

16. Bad Actors de Shaun Monson (USA)

17. Reunion de Leif Tilden (USA)

18. Et Rigtigt Menneske d’Åke Sandgren (Danemark)

19. Når Nettene Blir Lange de Mona J. Hoel (Norvège)

20. Strass de Vincent Lannoo (Belgique)

21. En Kærlighedshistorie d’Ole Christian Madsen (Danemark)

22. Era Outra Vez de Juan Pinzás (Espagne)

23. Resin de Vladimir Gyorski (USA, )
24. Security, Colorado d’Andrew Gillis (USA)

25. Converging With Angels de Michael Sorenson

26. The Sparkle Room d’Alex McAulay (USA)

27. Come Now (USA)

28. Elsker Dig For Evigt de Susanne Bier (Danemark)

29. The Bread Basket de Matthew Biancniello (USA)

30. Dias de Boda de Juan Pinzás (Espagne)

31. El Desenlace de Juan Pinzás (Espagne)

32. Se til venstre, der er en Svensker de Natasha Arthy
(Danemark)

33. Residencia d’Artemio Espinosa Mc. (Chili )

34. Forbrydelser d’Annette K. Olesen (Danemark)

35. Cosi x Caso de Cristiano Ceriello (Italie)

36. Amateur Dramatics de Uncredited (R.U./Danemark)

37. Gypo de Jan Dunn (R.U., Site de la production)

38. Mere Players de Vaun Monroe (USA, )

39. El ultimo lector de Sergio Marroquin (Mexique)

40. Lazy Sunday Afternoon de Joe Martin (R.U.)

41. Lonely Child de Pascal Robitaille (Canada)

42. DarshaN de Travis Pearson (USA)

43. 11:09 d’Adam Wolf(USA)

44. Vince Conway de Matthew Pattison (R.U.)

45. Regret Regrets de Taylor Hayden (USA)

46. Perspective de Luca Salvatori (R.U.)

47. Godinne van die Grondpad de Pieter Lombaard (Afrique du
Sud)
48. Gilles Sucks de Michelle (Luxembourg)

49. Michelle, Gilles, Kim de Michelle (Luxembourg)

50. Autobahne de Levent Türkan (Turquie)


Les renseignements qui ont permis de créer cet article ont été "pris" sur le site officiel du Dogme95, que vous trouverez en nos "liens".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.