Accueil > Les amis du Concorde > Le petit mot de Maryvonne Gireaudet

Le petit mot de Maryvonne Gireaudet

jeudi 18 décembre 2008

Arrivée de puis la rentrée de septembre à la Roche/Yon, j’avais peur, je le reconnais humblement, de me retrouver confrontée à un désert culturel.

Si l’ensemble des propositions culturelles ne m’a pas convaincu, élitisme et manque d’originalité étant au rendez-vous comme dans la majorité des villes de province, j’ai été ravie de retrouver un ici un vrai cinéma populaire, ses publics variés, ses choix de programmation en faveur de la diversité culturelle, ses goûts pour les films grand public. Ici les gens se parlent spontanément, le snobisme est absent, on peut de faire des ami(e)s.

Les films sont souvent l’objet de présentations courtes et sans prise de tête, il y a toujours quelque chose à voir, les meilleurs films sont à l’affiche pour peu que l’on soit capable d’attendre une à deux semaines, ce qui n’est pas le bout du monde. Bref tout est pour le mieux, avec un festival passionnant qui fait la renommée de La Roche/Yon, et j’ai été fort surprise d’apprendre que ce cinéma n’existait que depuis le printemps, alors que l’état des lieux me faisait penser qu’il faisait partie du paysage depuis de longues années.

Quelle n’a donc pas été mon inquiétude d’apprendre que le mandat de Monsieur Reix, si présent dans ce cinéma, souvent jusqu’à des séances fort tardives, attentif au bien être et à la bonne marche de tout, pourrait être remis en cause.

Veut-on la fin de toute culture populaire ?

De tout coeur, je suis avec l’équipe de ce cinéma, et j’espère qu’il sera possible de revenir à la simple raison.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.