Accueil > DVD > Sélection DVD mai/ juin 2010

Sélection DVD mai/ juin 2010

lundi 3 mai 2010, par Antoinette Doinel

A serious man des frères Coen (2010)

Studio Canal : 19,90 euros.
Voir notre critique en ligne.

1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest, vient d’apprendre que sa femme Judith allait le quitter. Elle est tombée amoureuse d’une de ses connaissances, le pontifiant Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, est incapable de travailler et dort sur le canapé. Danny, son fils, a des problèmes de discipline à l’école hébraïque, et sa fille Sarah vole dans son portefeuille car elle a l’intention de se faire refaire le nez. Pendant ce temps, Larry reçoit à la fac des lettres anonymes visant à empêcher sa titularisation, et un étudiant veut le soudoyer pour obtenir son diplôme. Luttant désespérément pour trouver un équilibre, Larry cherche conseil auprès de trois rabbins. Qui l’aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?

Bright star de Jane Campion (2010)

Pathé distribution : 20 euros.

Voir notre critique en ligne.

Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète. Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids. John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n’est pas du tout impressionnée par la littérature.

Funny people de Jude Apatow (2009)

Universal pictures : 19 euros

Voir notre critique en ligne.

George Simmons, un humoriste chevronné, apprend qu’il a une maladie grave et qu’il est en phase terminale. Son désir de découvrir l’amitié l’amènera à prendre un jeune humoriste sous son aile.

Invictus de Clint Eastwood (2009)

Warner Bros : 19 euros.

Voir notre critique en ligne.

En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995...

La merditude des choses de félix Van Goeningen (2009)

MK2 : 19,90 euros.

Voir notre critique en ligne.

La Merditude des choses conte l’histoire de Gunther Strobbe (pour la plupart basé sur Dimitri Verhulst), qui habite chez son père, sa grand-mère et ses trois oncles dans un village flamand (fictif), Reetveerdegem. La famille Strobbe est une famille marginale : le père de Gunther et les oncles ne font que boire de l’alcool, séduire des femmes et flâner dans des cafés. Cette routine finit soudain quand l’assistante sociale Nele Fockedey force Gunther à quitter la famille.

Les derniers jours du monde des frères Larrieu(2009).

Wild bunch distribution : 19, 90 euros.

Voir notre critique en ligne.

Alors que s’annonce la fin du monde, Robinson Laborde se remet peu à peu de l’échec d’une aventure sentimentale pour laquelle il s’était décidé à quitter sa femme.

Limits of control de Jim jarmusch (2009)
TF1 vidéo : 19,90 euros

Un étranger, solitaire et mystérieux, dans son voyage à travers l’Espagne. Il est chargé d’une mission hors-la-loi. Sa détermination et sa méticulosité son sans faille. Sons seul objectif l’intéresse, pourtant son périple est aussi un voyage intérieur et il va croiser des personnages cocasses ou étranges. Ces rencontres le mèneront à sa cible ultime.

Max et les maximonstres de Spike Jonze (2009)
Warner Bros : 19,90 euros
Voir notre critique en ligne

Le film raconte le voyage initiatique d’un enfant à la recherche de lui-même et en quête d’un nouveau royaume à la mesure de son imagination et de sa fantaisie. Sensible et remuant, le petit Max se sent incompris et aspire à donner un sens à sa vie. Parti de chez lui pour aller à la rencontre des Maximonstres, il échoue sur une île peuplée d’étranges créatures aux émotions et aux comportements aussi volatils qu’imprévisibles. Les Maximonstres souhaitent se donner un lider et Max se croît mûr pour jouer ce rôle. Une fois courroné il s’engage à apporter le bonheur à son peuple, mais gouverner n’est pas chose aisée...

Une vie toute neuve de Ounie Lecomte (2009)
Diaphana vidéo : 19,90 euros.

Voir notre critique en ligne

Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des Soeurs catholiques. Commence alors l’épreuve de la séparation et la longue attente d’une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptées laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d’une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux qu’elle aime.

Vincere de Marco Bellochio (2009)

MK2 : 19, 90 euros

Voir notre critique en ligne

Dans la vie de Mussolini, il y a un lourd secret que l’histoire officielle ne raconte pas : une femme, Ida Dalser, et leur enfant, Benito Albino. Lorsqu’elle le rencontra, Ida fut éblouie par Mussolini, alors un ardent militant socialiste. Croyant en lui, en ses idées, et pour l’aider, elle alla jusqu’à vendre tous ses biens... Lorsque la guerre éclata, il s’engagea et disparut de la vie de la jeune maman, qui découvrit avec stupeur qu’il était déjà marié à une autre femme. Envers et contre tous, Ida n’aura de cesse de revendiquer sa qualité d’épouse légitime et de mère du fils aîné de Mussolini...

Visage de Tsaï Ming Liang (2009)

Arte Vidéo : 19, 90 euros.

Un réalisateur Taïwanais est invité à tourner l’histoire de Salomé au Musée du Louvres. Bien qu’il ne sache ni l’anglais ni le français, il tient absolument à confier le rôle du roi Hérode au comédien Jean-Pierre Léaud. Pour donner à ce film quelque chance, la production confie le rôle de Salomé à une top-modèle de renommée internationale. Mais dès le début du tournage, les problèmes s’accumulent... Dans la confusion générale, le réalisateur apprend brutalement la mort de sa mère. La productrice doit s’envoler pour Taipei afin de se rendre aux obsèques. Mais le réalisateur sombre dans un profond sommeil où l’esprit de sa mère semble ne pas vouloir quitter le vieil appartement. La productrice n’a d’autre choix que d’attendre, perdue dans une ville étrangère.

Juin :

Fantastic Mr Fox de Wes Anderson (2010)

20th Century Fox : 19, 90 euros

Voir notre critique en ligne

Trois fermiers éleveurs de volailles doivent faire face à un renard très futé à la recherche de nourriture pour sa famille

Gainsbourg vie héroïque de Joann Sfar

Universal vidéo : 19, 90 euros.

Voir notre critique en ligne.

C’est l’histoire, drôle et fantastique, de Serge Gainsbourg et de sa fameuse gueule. Où un petit garçon juif fanfaronne dans un Paris occupé par les Allemands ; où un jeune poète timide laisse sa peinture et sa chambre sous les toits pour éblouir les cabarets transformistes des Swinging Sixties. C’est une vie héroïque où les créatures de son esprit prennent corps à l’écran et sa verve se marie aux amours scandaleuses. De là est née une œuvre subversive avec en vedette un citoyen fidèle et insoumis qui fera vibrer la planète entière.

Mother de Bong Joon Ho (2010)

Diaphana films : 19,90 euros

voir notre critique en ligne.

Une veuve élève son fils unique Do-joon qui est sa seule raison d’être. A 27 ans, il est loin d’être indépendant et sa naïveté le conduit à se comporter parfois bêtement et dangereusement ce qui rend la mère anxieuse. Un jour, une fille est retrouvée morte et Do-joon est accusé de meurtre. Afin de sauver son fils, sa mère remue ciel et terre mais l’avocat incompétent qu’elle a choisi ne lui apporte guère d’aide. La police classe très vite l’affaire.Comptant sur son seul instinct maternel, ne se fiant à personne, la mère part elle-même à la recherche du meurtrier, prête à tout pour prouver l’innocence de son fils...

Shutter island de Martin Scorsese (2010)

Paramount : 19,90 euros.

Voir notre critique en ligne.

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l’île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L’une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d’une malade, ou cryptogramme ?

Tetro de Francis Ford Coppola (2010)

Pathé films : 19, 90 euros.

Voir notre critique en ligne

Tetro est un homme sans passé. Il y a dix ans, il a rompu tout lien avec sa famille pour s’exiler en Argentine.
A l’aube de ses 18 ans, Bennie, son frère cadet, part le retrouver à Buenos Aires.
Entre les deux frères, l’ombre d’un père despotique, illustre chef d’orchestre, continue de planer et de les opposer.
Mais, Bennie veut comprendre. A tout prix. Quitte à rouvrir certaines blessures et à faire remonter à la surface des secrets de famille jusqu’ici bien enfouis

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.